Maryan (1927-1977)

Lire le texte d'introduction à l'oeuvre de Maryan dans le catalogue de l'exposition JACQUES / MAO / MARYAN : ICI

Né en 1927 à Novy-Sacz en Pologne sous le nom de Pinchas Burstein, Maryan a vécu durant toute son adolescence les atrocités de différents ghettos, camps de travail et camps de concentration. Il en sort à 18 ans amputé d'une jambe, sans famille et sans ressources.

Il part en Palestine  en 1947 sur le conseil d’un responsable de l’Agence juive. Arrivé sur place, considéré comme infirme, il se retrouve dans un établissement pour migrants âgés. A force de courage et de persévérance, il parvient néanmoins à intégrer l’École des Arts Bezalel. Il se jette à corps perdu dans la peinture et commence à se faire connaître.


En 1950, il s’installe à Paris. Il signe et se fait désormais appelé MARYAN.

Outre la création picturale, Maryan entame une importante oeuvre graphique et lithographique.

Les galeries  s'intéressent progressivement à son travail et à partir de la fin des années 1950, plusieurs d'entre elles le représentent sur la durée. 

En 1962, il décide de partir vivre aux Etats-Unis. Il continuera à revenir régulièrement à Paris.

Il décède soudainement en 1977.

 

EXPOSITIONS
De son vivant, MARYAN a bénéficié de nombreuses expositions personnelles dans des galeries européennes et américaines : galerie de France, galerie Claude Bernard, galerie Nova Spectra, galerie Allan Frumkin, galerie Benador...

Il a également participé à une variété d’expositions collectives dans les musées : MoMA, Guggenheim Museum, San Francisco Museum, Carnegie Museum, Whitney Museum, Indianapolis Museum, Stedelijk Van Abbemuseum, Ghent Museum, Musée Rath, Musées des Beaux-Arts de Nantes, de Rennes et de Tourcoing, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris...

Son oeuvre fait partie d’importantes collections publiques en Europe, aux Etats-Unis et en Israël.


Depuis une dizaine d’années, une diversité d’initiatives visant à faire reconnaître l’importance de sa peinture et à la montrer au grand public ont été menées, donnant lieu à des expositions majeures au Spertus Museum de Chicago et au Musée d’Art et d’Histoire du
Judaïsme de Paris
.